le blog

Bienvenue dans l'univers

#wearegirlsup

Ski de fond et Biathlon ? on vous explique tout pour les JO 2022 !

A l’heure des Jeux Olympiques de Beijing 2022, tu es assise confortablement devant la télé à encourager les frenchi(e)s, et tu tombes sur les épreuves de ski de fond ou biathlon. Au premier abord, ça a l’air cool et entraînant, mais tu ne sais pas trop… Tu entends les commentateurs parler, utiliser des termes spécifiques et tu comprends évidemment, de moins en moins tout ce charabia ! En plus, depuis que Martin Fourcade a pris sa retraite, on aurait presque perdu le fil (et pourtant, nos français(e)s envoient du lourd).
Bref, don’t worry, on est là : après cette petite lecture, tu seras incollable sur les épreuves de sports nordiques !

Commençons d’abord par le biathlon, qui est LA discipline la plus connue du grand public.

 

Le biathlon

 

 

Le biathlon c’est quoi ?

 

Le biathlon est une discipline sportive, qui associe ski de fond et tir à la carabine. La difficulté de ce sport est de combiner à la fois un effort physique intense et une capacité de calmer son rythme cardiaque et se concentrer, afin de viser une cible lorsque que le coeur bat à plus de 170 pulsations par minute.
Les cibles en question se situent à 50 mètres et ont un diamètre de 45mm lors des tirs couchés et 155mm lors des tirs debout.

Maintenant que vous possédez les bases du biathlon, voyons ensemble les différentes épreuves qui existent. (Et oui, ce serait trop facile s’il n’y avait que ça 😊)

 

Les épreuves

L’individuel

  • C’est le format de course le plus ancien que l’on connaît.
  • Départ individuel toutes les 30 secondes sur une distance totale de 15km pour les femmes (5 boucles de 3km) et 20km pour les hommes (5 boucles de 4km).
  • Chaque coureurs doit tirer 4 fois, soit un tir par boucle et dans cet ordre-là : couché / debout / couché / debout.
  • Si le biathlète rate une cible, il aura 1 minute de pénalité sur son chrono final.
  • Cette épreuve est une épreuve dite de contre-la-montre. Ce qui signifie que le coureur ayant le meilleur chrono remportera la course.

Le sprint

  • Départ individuel toutes les 30 secondes sur une distance de 7,5km pour les femmes (3 boucles de 2,5km) et 10km pour les hommes (3 boucles de 3,3km).
  • Chaque coureur doit tirer 2 fois, soit un tir par boucle et dans cet ordre-là : couché / debout.
  • Si le biathlète rate une cible, il devra effectuer un tour de pénalité de 150m.
  • Le premier coureur à passer la ligne d’arrivée remporte la course.

La poursuite

  • Départ individuel selon les résultats du sprint précédent, tout en conservant les écarts de temps et sur une distance de 10km pour les femmes (5 boucles de 2Km) et 12,5 pour les hommes (5 boucles de 2,5km).
  • Chaque coureur doit tirer 4 fois, soit un tir par boucle et dans cet ordre-là : couché / couché / debout / debout.
  • Si le biathlète rate une cible, il devra effectuer un tour de pénalité de 150m.
  • Le premier coureur à passer la ligne d’arrivée remporte la course.

Le super sprint

  • Départ Mass Start des 30 premiers de la qualification pour une distance de 5km (5 boucles de 1km)
  • Chaque coureur doit tirer 4 fois : couché / couché / debout / debout.
  • Il y a une balle de réserve par tir, mais si pénalité, un tour le coureur devra effectuer un tour de 75m par cible manquée.

La Mass-Start

  • Les 30 meilleur(e)s biathlètes du moment s’élancent en même temps sur une distance de 12,5km pour les femmes (5 boucles de 2,5km) et 15km pour les hommes. (5 boucles de 3km)
  • Chaque coureur doit tirer 4 fois, dans cet ordre-là : couché / couché / debout / debout.
  • Si le coureur rate une cible, il devra effectuer un tour de pénalité de 150m par cible manquée.
  • Le premier coureur à passer la ligne d’arrivée remporte la course.

 

 

Le relais

  • Chaque équipe composée de quatre biathlètes partent au même moment, pour une distance de 4 x 6km pour les femmes et 4 x 7,5km pour les hommes.
  • Chaque coureur doit tirer 2 fois : couché puis debout.
  • Il y a 3 balles de réserve par tir, et si pénalité, Le coureur devra effectuer un tour de 150m par cible manquée.
  • La première équipe qui passe l’arrivée remporte la course.

Le relais mixte

  • Chaque équipe composée de quatre biathlètes (2 femmes / 2 hommes) partent au même moment sur une distance de 2 x 6km pour les femmes et 2 x 7,5 pour les hommes.
  • Chaque coureur doit tirer 2 fois : couché puis debout.
  • Il y a 3 balles de réserve par tir, et si pénalité, le coureur devra effectuer un tour de 150m par cible manquée.
  • La première équipe qui passe l’arrivée remporte la course.

Le relais simple mixte

  • Chaque équipe composée de deux biathlètes (1 femme / 1 homme) partent au même moment, pour une distance de 6km pour les femmes et 7,5 pour les hommes.
  • Les femmes partent en première et effectuent 2 boucles de 1,5km avec 2 tirs : couché puis debout. Une pénalité entraîne un tour de 150m par cible manquée.
  • Les hommes prennent ensuite le relais en effectuant 2 boucles de 1,5km avec 2 tirs : couché puis debout. Une pénalité entraîne un tour de 150m par cible manquée.
  • Les femmes reprennent le relais pour 2 boucles de 1,5km avec 2 tirs : couché puis debout. Une pénalité entraîne un tour de 150m par cible manquée.
  • Les hommes finissent la course en effectuant 3 boucles de 1,5km avec 2 tirs : couché puis debout. Une pénalité entraîne un tour de 150m par cible manquée.
  • La première équipe qui passe la ligne d’arrivée remporte la course.

 

Ça y est ? Tu es déjà essoufflée rien que de lire tous ça ? Nous aussi !
Mais c’est pas fini…

 

Le ski de fond

 

 

Le ski de fond, c’est quoi ?

Le ski de fond se pratique de deux manières différentes.
Le classique, qui est un pas alternatif dans les traces (ou rails) et qui est le mode de ski de fond le plus ancestral. Le geste ressemble à celui de la marche, mais en déséquilibrant le corps vers l’avant, nous allons créer le glissement des skis, notamment grâce aux écailles présentent sur la partie centrale du ski, car elle permettra une meilleure accroche et ainsi nous propulsera plus facilement vers l’avant, en plus des bras qui pousseront sur les bâtons.

Ensuite, il y a le ski libre, plus connu sous le nom de « skating », qui consiste à effectuer des pas de patineur sur la partie lisse de la piste. (hors des rails) Il est aujourd’hui le style le plus répandu, mais également le plus physique et le plus compliqué à pratiquer sans avoir pris de cours avant. (Une petite hypo les filles ? 😮‍💨)

Si ces quelques lignes t’ont plu et que tu souhaites te mettre au ski de fond mais tu ne sais pas comment t’y prendre, découvre notre article « pourquoi se mettre au ski de fond » en cliquant ici !

 

Les formats de courses

Les distances

  • 10 km, 15 km, 30 km et 50 km, et longue distance pour les hommes. Départ en Mass Start ou Individuel (selon ce qui est décidé par les organisateurs de courses). Durant le circuit Coupe du Monde, les courses les plus disputées sont le 10 km et 15 km. Il y a quelques 20 km et 30 km et seulement un 50 km qui se déroule à Oslo.
  • 5 km, 10 km, 15 km, 30 km et les longues distances pour les femmes. Départ en mass start ou individuel.

Le skiathlon

  • Les coureurs s’élancent sur une distance de 20 km ou 30km avec un départ en mass-start.
  • La première moitié du parcours est effectué en ski de fond classique, avant que les coureurs ne changent de ski au stand pour faire la seconde partie en style skating.
  • Le premier coureur à passer la ligne d’arrivée remporte la course.

Les sprints

  • Sur une distance de 1 km à 1,4 km
  • Une première phase de qualification pour que les 30 meilleur(e)s s’affrontent en finale par poules de 6, quart, demi et finale.

La poursuite

  • Est constitué de 2 épreuves. La distance peut varier selon le format de course choisi.
  • Le départ de la 2ème épreuve se fait en fonction des écarts de temps obtenu lors de la 1ère épreuve.

Le relais

  • Oppose des équipes constituées de quatre coureurs.
  • Départ en mass-start, sur une distance de 4 x 10km pour les hommes et 4 x 5km pour les femmes.

Le sprint par équipe ou TEAM SPRINT

  • Oppose des équipes constituées de deux coureurs.
  • Ils se passent le relais à tour de rôle et doivent effectuer au total, 3 tours chacun.

 

ÇA Y EST ! Vous êtes devenu incollable sur les épreuves de biathlon et de ski de fond.
Vous pourrez enfin regarder les JO en toute sérénité !

Good luck les frenchi(e)s !

 

LES SPORTIVES A SUPPORTER POUR LES JEUX OLYMPIQUES DE PÉKIN 2022

Biathlon

Anaïs BESCOND – Justine BRAISAZ BOUCHET – Anaïs CHEVALIER BOUCHET – Chloé CHEVALIER – Julia SIMOND – Paula BOTET

Ski de fond

Coralie BENTZ – Delphine CLAUDEL – Flora DOLCI – Mélissa GAL – Léna QUINTIN

Le programme de toutes les épreuves à découvrir ici !

Vous avez aimé cet article Partagez-le